Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

Japon : Toshiba dans la tourmente

Japon : Toshiba dans la tourmente

Japon

Toshiba, le géant japonais de l‘électronique et de l‘électroménager, traverse une grave crise économique.

6.800 postes en voie de suppression ! La nouvelle est tombée comme un couperet, au cours d’une conférence de presse animée par Masashi Muromachi. Le PDG de l’entreprise a “lâché la bombe” face à la presse, à Tokyo, au Japon.

“Nous allons mettre en place une restructuration du groupe “life style” pour chacun des secteurs que sont les télévisions, les PC et l’électroménager (…) cela s’accompagne par une suppression de 30 % du personnel, soit environ 6 800 personnes, du groupe « life style » d’ici la fin du mois de mars 2016.”

De lourdes conséquences en perspective

Cette décision ne sera pas sans conséquence pour le géant du hi tech. Le groupe prévoit une perte annuelle de 550 milliards de yens, soit 4 milliards 200 millions d’euros. Cela, pour l’exercice d’avril 2015 à mars 2016. En plus des 6.800 postes à supprimer, 2.800 autres sont dans le collimateur de la direction de l’entreprise et 1000, jusque dans son administration.

Nous allons mettre en place une restructuration du groupe "life style" pour chacun des secteurs.

Au finish, ce sont jusqu‘à 10.600 postes qui seront supprimés au 31 mars 2016, dont 4.800 au Japon. Sur un total de près de 200.000 salariés à travers le monde.

Une sombre affaire

Toshiba a commencé sa chute depuis plusieurs années. Déjà en 2008/2009, l’entreprise, avait subi une restructuration due la crise financière internationale. La perte à l‘époque n‘était pas allée au-delà des 343 milliards de yens.

Une sordide affaire de comptes truqués a fait surface, notamment dans la presse. Des comptes manipulés par les dirigeants de l‘époque. Entre 2008 et 2014, trois PDG de Toshiba et plusieurs de leurs collaborateurs se sont rendus coupables d’artifices financiers. Artifices qui ont abouti à surévaluer le bénéfice net des exercices concernés de 155,2 milliards de yens (1,1 milliard d’euros). Tout cela avait permis de masquer la mauvaise santé financière de Toshiba, dépassé par la rude concurrence asiatique.

Il faut sauver le bateau Toshiba

Pour sortir le géant de la tourmente, Masashi Muromachi propose de “mettre l’accent sur les activités de stockage de données et d‘énergie, et sécuriser des fonds pour renforcer l’activité santé.” Toshiba envisage aussi un regroupement avec d’autres groupes, dans le domaine des PC.

S’agissant des TV, 80% de la main-d’oeuvre du groupe dans ce domaine vont disparaître. Toshiba va continuer à proposer au Japon seulement des téléviseurs de sa propre fabrication, mais en se concentrant sur les modèles les plus haut de gamme.

Pour l’ensemble de l’activité électroménager, Toshiba dit étudier aussi la faisabilité d’un rapprochement avec une division similaire d’une autre entreprise, sans donner de nom.

Voir plus