Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Elections législatives en Espagne : le Parti Populaire arrive en tête sans majorité

Elections législatives en Espagne : le Parti Populaire arrive en tête sans majorité

Espagne

La courte victoire du Parti populaire (PP) au pouvoir en Espagne et l’entrée de nouvelles forces politiques au parlement, marquent la fin du bipartisme. Pour la première fois de son histoire, le pays va expérimenter le jeu des alliances politiques. En Espagne, le Parti populaire remporte les législatives, mais perd la majorité absolue au parlement.

Avec 123 sièges sur 350 ( soit 28,72 % des voix ), les conservateurs de Mariano Rajoy réalisent le pire score de leur histoire. Pour former un gouvernement, le Premier ministre sortant, leader de la droite espagnole, va devoir sceller des alliances. Il pourrait se retrouver à la tête d’un gouvernement minoritaire, face à un Parlement qui va exiger des changements économiques et constitutionnels.

“C’est dans la difficulté que l’on reconnaît les vrais hommes politiques” dit-il. “Il faudra beaucoup négocier, dialoguer plus, et aboutir à des accords. Et c’est ce que je vais tenter de faire”, a déclaré Mariano Rajoy devant ses militants.

Une nouvelle Espagne est née qui met fin au système de l'alternance

L‘émergence de nouvelles forces politiques à l’issue de ce scrutin, marque la fin du bipartisme en Espagne. C’est le cas par exemple de Ciudadanos, qui entend jouer un rôle important sur la scène politique, selon son leader Albert Rivera. “Aujourd’hui, nous avons dit à l’Espagne et à l’Europe qu’une troisième voie, un centre politique, existe. Et le centre en Espagne à partir de maintenant s’appelle Ciudadanos.”

La prochaine session parlementaire s’ouvre le 13 janvier prochain. le Parlement disposera de deux mois pour investir un gouvernement, faute de quoi de nouvelles élections seront convoquées.

La prochaine session parlementaire s’ouvre le 13 janvier prochain. Le parlement disposera de deux mois pour investir un gouvernement, faute de quoi de nouvelles élections seront convoquées.

Voir plus