Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Le Maroc à la conquête des énergies renouvelables

Le Maroc à la conquête des énergies renouvelables

Maroc

Le Maroc se lance ces derniers temps dans des projets de production des énergies renouvelables. Le royaume shériffien entend ainsi subvenir à ses besoins énergétiques tout en réduisant ses émissions de gaz à effet de serre.

A une vingtaine de kilomètres de Ouarzazate, au centre du Maroc, un demi-million de miroirs cylindro-paraboliques d’une hauteur de 12 mètres s‘étendent sur près de 450 hectares.
Disposés sur 800 rangées, ces miroirs suivent le mouvement du soleil et convergent ses rayons pour permettre de chauffer un fluide qui à son tour, fait fonctionner une turbine à vapeur.

Nous sommes dans le parc solaire du projet ‘‘Noor.’‘http://www.usinenouvelle.com/article/maroc-la-mise-en-route-de-la-centrale-solaire-csp-geante-noor-1-se-passe-tres-bien-selon-acwa-power.N362342. Avec une capacité totale de production de 580 mégawatts, ce parc serait à même de fournir de l‘électricité à un million de foyers. Aussi, est -il présenté par le Maroc comme le plus grand complexe d‘énergie solaire au monde.
Sa première phase, dénommée Noor-1, est opérationnelle depuis peu et produit 160 mégawatts. En attendant Noor 2 et 3 en 2016 et 2017 et éventuellement, la dernière étape, Noor 4.

Dépasser 2000 MW pour l‘éolien

Le Maroc a fait des énergies renouvelables, une de ses priorités. Fin 2014 déjà, le pays avait mis en route un parc éolien d’une capacité de 300 MW. “Si les choses se passent bien, nous pensons arriver à dépasser 2000 MW pour l‘éolien d’ici à 2020”, souligne le ministre marocain de l‘énergie et de l’environnement, Abdelkader Amara.

Des investissements de plus de 13 milliards de dollards, soit 60% de l’ensemble de l’enveloppe consacrée à l‘énergie jusqu’en 2020 sont envisagés. Pas de quoi tergiverser, tant qu’il s’agit pour le Maroc de combler son déficit en hydrocarbures et de réduire ses émissions de gaz à effets de serre.

En effet, l’objectif pour le pays est de réduire de 32% ses émissions d’ici à 2030.
Ce parc solaire participe donc à l’atteinte de cet objectif. Et pour cause, son fonctionnement complet permettrait, selon les estimations du ministère marocain de l‘énergie, d‘éviter l‘émission de plus de 500.000 tonnes de CO2 par an.

A travers ces initiatives, le Maroc présente les gages de son implication dans la lutte contre le réchauffement climatique. Pas surprenant qu’il ait été choisi pour abriter , fin 2016, la 22e conférence mondiale sur le climat. Rencontre au cours de laquelle sera examinée l’application des engagements pris par la ‘‘COP21.’‘http://www.rtbf.be/info/dossier/cop21-les-negociations-climatiques-de-paris/detail_cop-21-un-projet-d-accord-finalise-sera-presente-samedi-a-11h30?id=9162539.

Voir plus